Je suis sans racines

Je suis sans racines!

Oui sans racines car ma venue sur terre n’était pas prévue.

Je ne suis pas issue d’une histoire d’amour d’un homme et d’une femme en couple voulant concrétiser leur amour.

Non, non, non!

Il n’y a pas eu de conte de fées et un il était une fois, se marièrent et eurent beaucoup d’enfants… il n’y a eu qu’un coup de cul ( enfin plusieurs) et un enfant.
Un mélange de 2 êtres pas amoureux mais 2 âmes esseulées qui se consolaient…

Ma mère a eu 2 amoureux en même temps et pour en choisir un après l’autre. ( possible que je sois issue d’un plan à 3 : 1 meuf + 2 mecs
Dans un canapé lit dans un studio = moi )

Je suis un dommage collatéral d’un acte de cuissage égoïste.

Sans Racine car elle n’a jamais voulu me dire qui il est, ils sont en cas de doute.

Ma mère vient de la DDASS, même si elle connait ses parents, ses frères et sœurs, elle n’a pas été élevée avec eux dans une atmosphère d’amour.
Elle n’a pas de souvenirs heureux enfant en famille, elle-même est sans racines.

J’étais devenue son fil d’Ariane lui rappelant son passé qui pendant 39 ans cherchera à le nier, l’effacer quitte à se dire si c’était à refaire aucune hésitation j’éviterais.
Je suis son miroir sale de sa coucherie d’inconscience.

Un fruit de ses entrailles oui mais je m’en sens comme un fruit pas assez mûre ou pourrie.

J’ai eu le droit comme excuse : mais à cette époque là on ne savait pas ce qu’on faisait, on été considérés comme salope si on demandait la pilule ( pire la pilule du lendemain celle ou tu dois avouer au pharmacien que oui tu as une vie sexuelle non marié),…

Mais pourquoi tu t’excuses de m’avoir gardé? Je ne t’ai rien demandé.
Tu as fait un choix à toi de l’assumer.
En t’excusant, tu expies ce que tu considères comme une erreur mais je suis le fruit de cette erreur!
Je suis réellement sans racines.

Sans racines et tu viens de couper une branche…

Les antécédents familiaux elle ne les connait pas et moi donc alors et par 2 ou par 3 ( vu que je suis fille de Denis ou de Daniel bon au moins la 1ère lettre du prénom reste la même)

Va expliquer tes antécédents à chaque visite chez le médecin, à l’hôpital où autre pour toi ou tes enfants… ils tirent un trait ou mettant un énorme point d’interrogation, Ça me fait sourire maintenant.

Si j’ai eu autant d’enfants c’est que j’avais besoin de racines à mon tronc bancal. Je voulais me stabiliser, pour lui créer des branches feuillues, bien vertes et chatoyantes comme dans les contes de fées ou les couleurs sont vives, vivantes, rassurantes… mes branches rassemblent à celles avec des valeurs, de l’amour, de la joie, des rires et quelques-unes de folies.

Je n’en veux pas à la vie de m’avoir fait sans racines.

Il y a un adage qui dit qu’on ne choisit pas sa famille mais ses amis.

Je dirais que parfois c’est sa famille qui nous choisi pas et heureusement que par la suite on a des vrais amis.

Parce que bancale je le suis, de traviole aussi je me balance, j’oscille…

J’ai longtemps cherché à comprendre et qui cela pouvait être jusqu’au jour où j’ai su, j’ai vu.
Je connais les  » 2 géniteurs », je n’en veux pas, je n’en ai pas besoin pour me construire.

Mon identité est celle que j’ai choisie, pas celle imposé.
Même le choix de prénom est un gag car elle était persuadée attendre un garçon.
Jusqu’au bout la vie a joué avec le sort et mon prénom fût bâclé et vite choisi avec ce qui était à la mode en cette période.

Heureusement, en étant adulte j’ai pu me créer une autre moi, un autre prénom, une autre identité qui fait partie intégrante de ma vie.

Je refuse ce prénom attribué à la hâte, sans valeur, sans histoire, sans goût, sans saveur.
Un prénom qui sonne l’amertume de  » tu rappelleras comme ça parce que je n’ai pas d’idée »

Mais rien à changer car la vérité n’était pas là.
En fait, le dommage collatéral est devenu adulte et ne doit pas porter le fardeau à erreur des autres, et par les autres j’entends sa génitrice et les donneurs de semence.

C’était sa vie, ses choix et je suis une conséquence.

Je dois juste vivre ma vie en étant accompagnée de mes racines.

Mes racines mes valeurs sûres: mon mari, mes enfants et mes amis.

En revanche mes racines m’ont donné ce conte de fées, le mien et j’ai bien eu mon prince charmant, ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants 

Merci d’être là en acceptant mes travers.

De sans racines, je peux dire qu’avec beaucoup de mal, mais beaucoup d’amour je m’enracine.

Do

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *