Comment sortir des griffes des « dévoreurs » d’énergies

Hello petit lutin

Je reprends doucement l’écriture… le confinement m’avait littéralement épuisé et j’avais du mal à respirer avec tout mon monde chez moi. J’ai besoin d’espace et de liberté et comment vous dire que pendant cette période de confinement c’était un peu difficile.

Alors on s’occupe, on s’affaire à autre chose, j’ai peint, fait des vidéos playback avec mes trolls, avec vous, des bandes sons hypnoses, écrit les cartes du prochain oracle, …

Rien de folichon en soi mais ça m’a pris du temps.

Bref! me revoilou c’est l’essentiel, Do is Back!

Période turbulence dans ma vie, ma tête, mon coeur, alors je vais écrire pour camoufler les peines, je sais bien le faire.

Sous les sourires du clown Do, les pleurs d’une mère … La vie quoi, nos amours, nos emmerdes 🙂

C’est parti:

Donc ce qu’il faut faire quand une personne néfaste, tu sais qu’elle est là dans ton quotidien, elle ne se cache pas, n’est pas tapie dans l’ombre, on les reconnaît croie moi, c’est au ressenti, à l’instinct.

Elles arrivent à te faire sentir coupable de situation, de choses, de moments vécus, de souvenirs qu’ils ont perçus avec leurs émotions, …. et que bien sûr pourtant toi tu étais gentil, de bonne foi, de bonne nature, dans la bienveillance voire l’amour.

Apprends à faire le distingo entre le ressenti de la personne, son émotion et la réalité vécue, un petit rappel de discernement parfois est utile mais si elle n’entend pas car obtuse et sûre d’elle, ne t’épuise pas et tourne les talons.

Qu’elle reste dans sa connerie, dans sa croyance et tant pis, il est nécessaire de ne pas insister car c’est toi qui vas fissurer ton coeur/ ton esprit pas elle.

Parfois, ces personnes vous ramènent vers vos bons moments passés comme pont-levis pour dédramatiser la situation d’aujourd’hui, votre réalité, votre quotidien, pour s’excuser et plus pernicieux presque vous dire si c’était mieux avant que maintenant c’est de ta faute : Bah oui!, c’est évident, n’est ce pas? Tu ne fais plus d’efforts, tu ne la regardes plus, tu es toujours derrière son dos, elle n’est pas libre de ses mouvements, tu fliques… et tellement, tellement, …

Si tu en arrives à douter, et effectivement regretter ton passé, vouloir y retourner c’est que clairement ta vie, cette vie ne te convient plus, non pas à cause de toi mais parce que la personne te fait comprendre que tu n’as plus ta place, tu deviens inutile, tu deviens l’arroseuse de plantes c’est tout à yeux.

En revanche, il saura toujours mais toujours de chez toujours te trouver en cas de besoin, même si vous n’êtes plus ensemble, il voudra te garder sous le coude, on ne sait jamais pour les longues nuits froides de l’hiver pour arroser les fleurs, s’occuper de Gaston le chat car il doit partir en vacances ( avec sa nouvelle compagne, il ne te le dira pas mais bon tu n’es pas si conne… enfin si parce que tu vas le faire!)

Là, à ce moment précis, claque lui la porte au nez ou envoi le bouler avant de raccrocher le téléphone mais avec l’accent  » meuf du 9.3″ ( les filles de ce joli département on ne s’énerve pas, c’est un compliment que je viens de vous faire) pour qu’il comprenne qu’avec toi on ne rigole plus.

Cette personne va s’immiscer dans ta tête, dans tes pensées avec des phrases du genre :

Je t’aime, tu es la femme de ma vie mais je dois te quitter tu comprends c’est pour toi que je fais ça

Tu mérites mieux que moi ( je confirme)

Je ne sais plus ou j’en suis, je t’aime, mais … ( finis la phrase avec toutes les doléances possibles)

Où pour les plus pervers des périodes de silence et ensuite un appel, un sms, frais comme la rose, un revenant sorti de nulle part avec aucune explication (ou si une moisie mais comme tu es encore sous le charme tu es dans le déni et mets un mouchoir sur le coeur en disant ta gueule à ta raison)

Ecoute, si tu rentres dans ce jeu là, il est difficile de t’en sortir, tu joues le jeu du maître des clefs, tu as perdu d’avance. J’ai oublié cette fameuse phrase :

Restons de bons amis … ( IL VIENT DE TE LARGUER COMME UN ARRIERE GOUT DE JUS DE CHAUSSETTES, SE FICHE DE SAVOIR SI TU VAS BIEN CAR A CE MOMENT PRECIS TU ES COMPLETEMENT DEVASTEE MAIS VEUT ETRE TON AMI??? DROLE DE SENS DE L’AMITIE … ( visualise ton petit pied taille 38 lui fighter son séant dodu)

Le pire c’est que tu vas ruminer, te lamenter, d’être en manque de lui, bah oui il t’aura tellement dit que sans lui tu n’es rien, que tu ne vis/ n’as vécu que pour lui, le servir, assouvir ses moindres désirs, toi pour toi tu n’existes pas!

Pour échapper à ces lamentations, trouves toi une passion, des copines, des occupations … tous ce qui fait que tu auras/pourras avoir l’esprit pris ailleurs et que tu as ta place, tu existes pour ce que tu es, fais pour toi et toi uniquement ( ce n’est pas que j’insiste mais un peu quand même). Que ce que tu fais ce n’est pas de la normalité, ni des habitudes qui l’arrangent mais parce que tu en as envie, l’as décidé et non inversement.

Apprends à t’affirmer!!

Cette personne est bien imbue, dans sa suffisance, sensation de toute puissance, un ego plus grand que le nez de Cyrano de Bergerac, tout en détente et dilettante car c’est normal, c’est une fonction pas un mode de fonctionnement mais une fonction! Cette personne est vraiment comme ça! Fuis petits moldus avant qu’il ne soit trop tard au point de plus savoir qui tu es, qu’il te donne une nouvelle personnalité à son goût donc à toi il instaura un nouveau mode de fonctionnement. ( et oui la perversité a des talents cachés)

Il ne te fera que des reproches, pour lui tes qualités sont facultatives et celles que tu as c’est évidemment grâce à lui, voyons! Il aura le don de te faire rappeler que ce que tu as et qui tu es devenue c’est grâce à lui ( donc une paumée à ses yeux tout en disant aux autres qu’il est Dieu et qu’il t’a sauvé de ta misérable vie de Cosette qui t’attendait)

Apprends à parler de toi, de ton parcours, de tes avancées, de tes erreurs, des leçons retenues, de ton parcours, ton cheminement. Tu te verras grandir, c’est indicateur de discernement, de sagesse et d’introspection.

Ne t’inquiète plus inutilement, ça n’en vaut pas la peine, détends toi, respires, souffles.

 

Ca y est ?? Te voilà délivré des griffes des dévoreurs d’énergies.

A bientot

Do