Tu peux sourire à tous et à tout va … Mais pourtant être en déprime TOTALE!

Coucou

Il est de bonne nature de jamais vouloir montrer qu’on ne va pas bien.

Par peur, crainte, jugement, comme ci être faible à un moment était un handicap, une tare!

 

On pense bien souvent et bien souvent à tort croyez moi, que les personnes en joie s’en foutent des personnes en peine…

On n’ pas envie d’ennuyer non plus les autres avec nos états d’âmes surtout quand tout roule pour eux.

 

Alors on ne dit rien, et on sourit!

Sourire de façade, sourire de rôle à avoir, sourire de grimage parce que le quotidien doit être fait.

 

On se veut être des Rambo de la joie et de bonne humeur quand ton corps/coeur est en Rocky de peine pour X raisons.

 

On se veut tellement dans une forme de pudeur/candeur qu’on ne laisse plus l’émotionnel nous réveiller. Parfois, juste des larmes peuvent couler sans retenues car on n’a plus que ça … et seul évidemment!

 

Et on continu de sourire … Stupide sourire!

 

Souvent se sont des femmes qui vivent se mal être car elles se veulent être des Mary Poppin’s, être au taquet la journée, gérer les trolls, le ménage, le boulot, les courses, être belle et pas les traits fatigués, teint frais, en plus toutes dents écarlates, le sourire doit être là.

La Mary Poppin’s qui a dans son sac, des bisous pour les enfants, des pansements au cas où, une tondeuse, un pense bête stylo, une grille menu pour les repas de la semaine, le carnet de santé du chat, des gants de jardinage, un agenda pour les rdv courant, une pelle on ne sait pas pourquoi mais ça peut servir!

Mais en fait, la plupart elles en deviennent des Mary Poppers recherchant juste des pauses, des bulles d’airs, des instants de repos, tellement se sont les nerfs qui tiennent, le système robotiser est activé, tout devient mécanique, une souffrance réelle qu’on shoote à l’adrénaline de sourires.

Des Mary Popper’s en manque de leur dose d’estime de soi/ d’estime des autres sur ce qu’elles accomplissent, allez quoi même une mini dose d’un regard…

Un bon rail de sourire dans le nez, on le sniffe… et la vie continue…

 

En général, ces personnes font semblant d’être heureux, leurs âmes ne sont plus en eux ( comme ci mêmes leurs âmes avaient préférées quitter le corps navire avant le naufrage)

 

Ca en devient des coquilles vides, seul le coeur bat pour qui et pourquoi? Elles ne savent pas/plus.

Parce qu’elles ont oublier de vivre pour eux, le quotidien les accapare qu’elles oublient d’exister pour elle, le « je  » d’abord. Elles ne s’imposent plus, elles subissent.

Le sourire nous rend aveugle sur ce qui nous peine, les autres ne peuvent pas nous redonner la vue s’ils ne savent pas ce que tu es, ce que tu portes en toi.

 

Nul honte à vouloir exprimer tes ressentis, ta mauvaise humeur, ta colère, tes frustrations!

 

Le sourire est une mécanique de défense, de rien laisser transparaître.

 

Souvent on a tendance à ce dire :

C’est vrai quoi:

Je suis en couple/marié(e)

J’ai des gosses

  • J’ai la santé
  • J’ai un toit au dessus de la tête
  • J’ai un travail
  • J’ai des amis
  • J’ai … mettez la suite que vous souhaitez
  • Comme ci , en ce les répétant cela deviendra un mantra de bien être.
  • Faux, c’est juste un constat de vérité mais les vérités ne veulent pas dire être comblé, tu as le droit d’exprimer un manque, même si parfois tu ne sais pas vraiment lequel.
  • Derrière ce sourire peuvent se cacher quelques petites choses comme :
  • La contrariété
  • La tromperie
  • Un choc émotionnel
  • Perte d’un proche
  • Culpabilité
  • Peur de pas savoir satisfaire
  • Peur de l’abandon
  • Peur de pas être aimé
  • Angoisse
  • Peur de tout perdre

 

  • Peur de la solitude
  • Peur de recommencer à zéro
  • Peur de … mettez ce que vous voulez

 

Tu sais ton sourire de façade peut devenir un vrai sourire si tu arrives à faire face à ce qui te touche.

Ne plus tourner autour du pot et enfin l’ouvrir, sortir le problème de toi. Le sortir c’est déjà le digérer, c’est quand même mieux que de toujours ingérer.

 

Si tu n’arrives pas à te raisonner, te solutionner alors parles en, la famille, amis, collègue, des pro de la santé peuvent t’entendre, t’écouter, comprendre et te tendre la main.

 

Les failles font de belles personnes n’en doute pas.

Deviens cette personne en qui tu as envie de croire, qui te donne envie, soit toi!

Souris parce tu auras appris, tu sauras le donner aux autres qui vivent ce que tu auras connu.

 

Voilà voilà

Do

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *