Un jour mon prince viendra … ( ou pas!!)

Coucou

Tu attends (encore) ton prince charmant? T’inquiète bichette, il va arriver, il faut parfois juste un peu plus de temps.

Tu vas me dire, pourquoi? Pourquoi dois-je encore attendre? Bref, que du pourquoi et pas vraiment de réponses à tes interrogations.

Laisse les choses se faire sans rien brusquer, pour que l’homme de ta vie ( de tes dreams) arrive.

Il y a 2 types de rencontre: Celle ou tu cherches loin, ce que tu as à côté de chez toi. On se comprend, tu sais par exemple, un pote, un voisin, un collègue, un pote à ton frère, le coach fitness ( non lui je déconne)

Alors tu as tendance, à t’inscrire partout, club, site ( parfois même des louches et douteux :), parce que ta solitude te pousse à combler par tous les moyens se manque cruelle.

Tu vas t’aventurer telle une Dora l’exploratrice dans des contrées plus que hasardeuses pour généralement finir au pieux avec une personne qui dans le fond ne t’aime pas, toi non plus et hop bisou à jamais et on recommence …

Lève la tête, regarde qui est là pour toi, parfois la main tendue et le soutien va au delà du geste, c’est qu’il/qu’elle te porte un intérêt …

On ne court pas après tous les lièvres, déjà un ça serait pas mal, s’il court plus vite que toi pour retourner dans son terrier, n’attend pas qu’il en sorte comme un chien devant son maître qui apporte un os!

Ce n’était pas lui, tout simplement.

2eme type de rencontre:

La rencontre dû au hasard ( qui n’en est pas un, on est bien d’accord)

Alors cette personne, on la rencontre dans un parc, parking, on lui parle sur un quiproquo … Le genre de rencontre qui même au début on se dit que ça dure ou pas, ça nous marquera.

 

Peu importe laquelle des 2 rencontres vous allez connaître ça deviendra  » the rencontre », on y croît!!

Au départ, on y va en pas chassés chantonnant car on y croît, on envie d’y croire et en même temps on y va les mains dans les poches car la raison nous maintient dans l’emballement.

Il faut dire que la raison notre garde-fou, en a un peu la raz la mignonnette de voir qu’on confond souvent émotion, sentiment, affection, amour … Qu’on se jette corps et âme dans les bras du  1er venu, de voir ton coeur se briser et ton âme se perdre un peu plus…

A chaque fois, vous vous promettez d’arrêter de tomber dans le panneau, mais vous êtes les 1er à y retourner comme si la leçon précédente n’avait pas fait assez mal.

L’éternel même schéma, on change de nom, de tête, d’endroit mais même finalité … on se retrouve encore seul.

La BONNE personne ferait tout son possible pour savoir être présent, à l’écoute, dans la compréhension de ton parcours, saura comprendre tes doutes, laissera du temps pour que tes craintes disparaissent, discutera et respectera tes positions, tes engagements, ton opinion. ( Je vous jure que ça existe)

Il arrivera à vous mettre des sourires dans les yeux, de la musique dans votre coeur.

Il vous portera dans vos idées de projection, d’avancement, de concrétisation. Il arrive à sentir ce que ton coeur dit sans que tu ne parles.

Avec cette personne, tu ne sauras plus dans l’incertitude, aucune confusion sur l’avenir. Il deviendra pilier.

En revanche, si vous tombez sur l’inverse de cette personne, partez, prenez le courage de couper les liens.

Si une personne attend le meilleur de toi même sans pour autant que lui te donne ce même retour, ce n’est pas normal. La réciprocité doit être de mise!

Si vous sentez qu’un truc ne tourne pas rond, faites confiance à votre flair, à votre radar. Mettez en pratique votre instinct, il faut détecter la causerie de cette chose qui te poursuit car soit effectivement la personne sera fautive de trahison, soit tu as un problème énorme de confiance en toi.

L’un dans l’autre fait toi confiance, car même si ça vient de toi, ça démontre que tu ne maîtrises pas tes sentiments, apprends à canaliser, pour avoir une vision plus globale et moins en panoramique.

Parfois, on a notre façon de voir l’amour qui n’est pas spécialement du même point de vue que l’autre, ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas amour, faut juste se comprendre.

Encore une fois, si une personne à un comportement qui te pose problème, éloignes toi avant qu’il vampirise ce qui fait ton toi, avant que ça en devienne toxique au point que tu ne vois plus la sortie.

 

Comment savoir si c’est le bon? Si tu te poses la question, c’est qu’il y a des chances qu’il/qu’elle ne le soit pas.

On le sait, point!

Si tu désespère à trouver le Prince charmant ( Là, je pense à toi ma petite  LL), on lâche prise, on respire un coup, on se concentre sur ce qu’on a, on fait une pause.

On profite de ce que la vie nous offre, des super potes, une famille, des enfants …

On a le droit de pleurer, ça aide au bilan, à mieux comprendre, se comprendre je dirais.

Parce que l’amour n’a rien d’effrayant et pourtant on flippe tous quand on l’a, par cette peur  tenace , cette peur du demain si tout s’arrête »

Si on arrive à se dire que c’est le jeu, que ça en vaut la peine, que tout compte fait l’autre aussi est dans la même équipe que moi.

L’amour est fait de hauts et de bas, mais faut il juste conjuguer plus de hauts qu’inversement.

L’amour te doit d’apporter des sourires, des papillons, des souvenirs, quelques fois des larmes, oui mais des larmes de joie celles qui défilent comme les années traversées et qu’on n’a pas vues défiler.

L’amour ne doit pas être fait de  » on se contente de qu’on a « ,  » je fais avec ce que j’ai », « tans pis », …

L’amour sait te trouver, parfois il t’amène ton prince du premier coup, parfois quelques crapauds avant …

Le principal c’est aussi de savoir ce qu’on veut pour justement dire ce que c’est que d’AIMER.

Voilà voilà

Do

Un commentaire

Lyly

Toute ressemblance avec ma vie , mes attentes et mon attente ne serait pas vraiment due au hasard 🙂
N’est ce pas Do 😀
Après avoir courue et parcouru quasiment tous les sites de rencontres et bien je m’en remet désormais au hasard , à l’univers et à mon ange gardien 😉
LL

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *