Estime de soi / s’aimer pour de vrai!

Coucou

Le jour où je me suis vraiment aimée, ça été comme une pluie d’étoiles dansant sur un arc en ciel!

Oui, ça été aussi puissant que ça!

Pendant des années, je me suis demandée si j’étais à la bonne place, au bon endroit, vous savez le fameux doute  » si ton existence à une importance »…

Quand, j’ai enfin compris, que mon existence était légitime, que j’avais le droit d’être là, d’être libre d’être moi, j’ai pu me détendre, un relâchement des nerfs incroyable, une sensation de liberté.

J’ai compris que c’était de l’estime de soi par et pour  soi même. Ce n’est pas de l’ego dans le fait de vouloir briller à tout prix mais juste ce qu’il faut pour s’imposer et dire » je suis là »

S’imposer aux autres, c’est exister dans ce monde.

J’ai été de nombreuses années en souffrance affective et émotionnelle. Mon coeur et mon corps n’étaient pas au diapason avec mon esprit. Quand, j’ai pu enfin déposer les armes, me laisser allée, me dire qu’être soi sans masque était la meilleure des choses à faire, j’ai respiré un air nouveau, plus sain et moi plus sereine.

C’était une piqûre de rappel sur ce que je suis et qu’on appelle AUTHENCITE!

Et oui, être authentique demande pas d’effort, rien, juste vivre et être heureux de son qu’on a, ce qu’on est, n’oublions  pas que se sont les autres qui acceptent ou pas ce que vous êtes, ce que vous dégagez, vous émanez …

J’ai vécu de nombreuses années de peur de manquer de quoi? je ne sais pas! Du coup, ne voulant copier une vie sur personne, j’ai compris que la SATISFACTION était en moi, je comprenais que ce que j’avais été suffisant, que ce qui rentrer était un cadeau, ce qui sortait un fardeau de moins, que le tout contribuait à ma croissance personnelle, de comprendre que toutes mes sources venaient de peurs, de doutes erronées.

J’ai compris que le fait d’avoir pour avoir rimé avec la peur de perdre le contrôle mais sur qui et sur quoi? J’ai réussi à répondre à mes questions, je vous laisse maître de répondre aux vôtres.

On pourrait mettre ceci sur la MATURITE, surement d’ailleurs! la maturité amène le discernement et dépose son enseignement avec son ami/ennemi le temps.

Je ne me sens pas spécialement mature puisque j’ai encore une âme enfant, mais le temps m’a donné réflexion, des choix.

Pendant de nombreuses années, j’ai cru que les autres étaient meilleurs  » conseilleurs » sur mes choix de vie. J’ai moi même voulu forcer des situations ou mettre des personnes dans les cases que je voulais leurs attribuer sans savoir si c’était adéquat, si leurs avis comptaient, comme ci mon choix était au dessus de tout! ( souvent on le pense car ce sont des choix de coeur mais parfois des choix de coeur rendent égoïstes) Quand tu comprends que tu n’as pas ce rôle, tu comprends que le RESPECT fait parti de toi.

Donc là, tu continus à t’aimer pour de vrai car tu t’aperçois que tu as des qualités louables.

Le jour où je me suis aimée pour de vrai, ça été salvateur, révélateur, salutaire, virer tout ce qui n’était fait  » comme moi » ou  » pour moi », qui baissait mon énergie car à trop aider, trop essayer de comprendre, enfin trop de trop tue le trop!, je me suis réveillée, me suis sentie éveillée en me disant que j’avais le droit d’avoir de l’ AMOUR PROPRE et de la FIERTE, Que d’avoir ces codes et ces valeurs n’étaient en rien entrave à autrui.

Pendant de nombreuses années, j’ai été addict au superflu, au matériel à tout ce qui « embelli » mon extérieur puisque mon « intérieur » intime se cherchait encore.

Quand, j’ai compris que le bonheur était en moi, que certaines personnes pouvaient y contribuer, que certaines situations, changements me pousseraient vers du positif. Que les chemins de traverses m’auraient porté vers la porte de la SIMPLICITE, qui l’eu cru que autant de chamboulement me donnerait une autre vision des choses, des gens et tout simplement de la vie.

Je ne pragmatise rarement les choses et encore moins les événements, je laisse le temps oeuvrer, je fais confiance à mon rythme, je sais qu’il est à la bonne note, bonne musique, que l’air en moi me convient.

Le jour ou je me suis vraiment aimée, j’ai réussi à pardonner les trahisons et les tromperies et fait en sorte de faire amende honorable de mon coté, on ne refait pas le passé mais on tisse notre présent pour pouvoir sur une belle couverture dans le futur. Je n’impose pas mon avis et écoute les opinions des autres. Chacun peut avoir un versant et une vision de sa vérité! Je ne juge personne. C’est ce qu’on appelle l’HUMILITE;  Ca te met à hauteur d’homme, et te donne cette faculté de partager, d’être tolérant, c’est énorme.

Quand je me suis aimée, j’ai compris que l’essentiel était dans l’instant, pas dans le passé qui te donne mélancolie ou nostalgie, pas dans le futur qui pourrait t’apporter doute, crainte, échec … non, je vis chaque jours pleinement, je savoure chaque heure. J’adore mes moments à moi, mon travail, mes engueulades, mes projets, mes rires, mes larmes, bref tout car tout est vécu pleinement sans faux semblant! Tout est vrai et réel, je suis entière! Ce qui m’amène une forme de SEREINITE.

Depuis que je m’aime, j’ai compris que mon coeur avait le droit de se tromper, m’induire en erreur, mais quand on se pardonne, le coeur devient puissance et le meilleur ami de la raison, de ce fait tu n’es plus scindé en 2 entre coeur et raison mais tu es COEUR ET RAISON.

Se confronter à soi, c’est devenir soi, c’est parvenir à l’être.

Voilà voilà

 

Do

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *